Sections Locales

Les sections locales représentent la Société Française de Physique à l'échelle départementale et régionale. Chaque région de France dispose d'un bureau associé à la SFP.

HAUTS DE FRANCE - Présentation

La section Hauts de France couvre les anciennes régions du Nord - Pas-de-Calais et de la Picardie. Il s'agit de l'une des régions les plus défavorisées en termes de chercheurs physiciens (en 2010, pour le nombre absolu de chercheurs physiciens CNRS, le Nord - Pas-de-Calais se plaçait en 20ème position et la Picardie en 21ème position, juste avant la Corse. Classement sur les 22 régions de France métropolitaine). Heureusement, le nombre total de physiciens professionnels reste raisonnable, grâce notamment aux enseignants chercheurs et enseignants du secondaire: rappelons en effet que notre région est l'une des plus peuplées de France. En particulier, le département du Nord reste le plus peuplé de France, devant Paris. 

Les physiciens de notre section sont issus essentiellement de l’enseignement et de la recherche. En d’autres termes, le secteur de l’entreprise est quasiment inexistant. Les enseignants et les chercheurs du supérieur sont majoritaires, mais les enseignants du secondaire constituent plus de 15% des adhérents. La répartition géographique est fortement corrélée à la répartition de la population sur le territoire et à l’implantation des universités.

Académies et universités

La région est couverte par les académies de Lille et d'Amiens. L'académie de Lille est la troisième de France pour la population scolaire, après Versailles et Créteil. La région compte plusieurs universités susceptibles d'accueillir des physiciens: l'université Lille1 Sciences et Technologies, l'université du Littoral Côte d'Opale (ULCO), l'université d'Artois, l'université de Valenciennes et l'université de Picardie Jules Verne (UPJV), auxquelles il convient d'ajouter l'université de technologie de Compiègne (UTC) et, dans une moindre mesure, l'université Lille2 Droit et Santé.

Laboratoires

Un seul laboratoire de recherche de la section est rattaché à l'Institut de Physique du CNRS : le laboratoire PhLAM (Physique des Lasers, Atomes et Molécules, UMR Lille1/CNRS). Mais bien sûr, de nombreux autres laboratoires, rattachés par exemple à l'Institut Écologie et Environnement, à l'institut des Sciences de l'Ingénierie et des Systèmes, ou encore à l'Institut National des Sciences de l'Univers, voire à l'Institut de Chimie, accueillent des physiciens. On peut citer:

  • le LOA (Laboratoire d'Optique Atmosphérique, UMR Lille1/CNRS)
  • l'UMET (Unité Matériaux et Transformations, UMR CNRS/Lille1)
  • l'UDSMM (Unité de Dynamique et Structure des Matériaux Moléculaires, Lille1/ULCO)
  • le LASIR (Laboratoire de Spectrochimie Infrarouge et Raman, UMR CNRS/Lille1/Lille2)
  • l'IEMN (Institut d'Électronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie, UMR CNRS/Lille1/Université de Valenciennes/ISEN)
  • le LPCA (Laboratoire de Physico-Chimie de l'Atmosphère, ULCO)
  • le LPMC (Laboratoire de Physique de la Matière Condensée, UPJV)
  • le LPSC (Laboratoire de Physique des Systèmes Complexes, UPJV)
  • le BMBI (BioMécanique et BioIngénierie, UMR CNRS/UTC).
  • le laboratoire Roberval (UMR CNRS/UTC)

HAUTS DE FRANCE - Les responsables

Nom Localisation Fonction
 Hennequin Daniel Laboratoire PhLAM (Villeneuve d’Ascq cedex) Président(e)
 Wlodarczak Georges PhLAM - Université Lille 1 (Villeneuve d’Ascq cedex) Trésorier(e)