Décrire et comprendre le monde physique impliquent, depuis Galilée, le développement de modèles mathématiques et de schémas conceptuels

Dans la continuité des deux précédents ateliers organisés au sein de l’Espace de Structure et réactions Nucléaires Théorique, le SPhN et le Larsim se proposent de mener une réflexion sur cette thématique dans le but d’interroger la valeur des modèles et des théories physiques à partir de la considération de leurs limites intrinsèques au regard du domaine d’extension de l’expérience. On insistera en particulier sur le statut hypothétique des modèles (leur sous-détermination par rapport à l’expérience, leur éventuelle incomplétude) ainsi que sur les ruptures conceptuelles survenues entre les théories (incommensurabilité) comme sur les lacunes au sein de chacune d’entre-elles (inconsistance).

L’atelier, qui aura lieu du 12 au 16 janvier 2015 au CEA/SPhN, s’adresse à un public large de physiciens, théoriciens ou expérimentateurs, s’intéressant aux fondements et aux limites de la pratique de la recherche en physique. Bien que les éléments conceptuels et méthodologiques discutés lors des deux précédents ateliers constituent un bagage utile, la participation à ce troisième atelier ne nécessite pas de connaissances préalables en philosophie (générale ou des sciences). Du fait des thématiques abordées, les physiciens subatomistes, et en particuliers ceux des particules, devraient pouvoir tirer profit de cet atelier. Comme il est désormais d’usage, l’atelier s’articule autour de modules pédagogiques, au nombre de 15, et d’une séance de discussion quotidienne. Après l’habituelle introduction aux notions essentielles à la compréhension de la thématique, on s’intéressera à la sous-détermination des modèles physique au regard du domaine d’existence de l’experience avant de discuter des techniques de réduction à l’information "utile" au sein d’un modèle. Ces deux modules nous permettront d’aborder une première discussion portant sur la notion même de modélisation et sur les enjeux de cette pratique scientifique.

 

Objectifs

En résumé, les objectifs de l’atelier sont :
1. fournir aux physiciens, théoriciens et expérimentateurs, des outils conceptuels pouvant nourrir leur réflexion sur les concepts d’incomplétude, sous-détermination et sur la portée de l’expression "théorie effective",
2. exposer les physiciens subatomistes à l’état de l’art des réflexions philosophiques sur la valeur, la validité et la portée gnoséologique d’une théorie physique et de son articulation avec la mise en évidence expérimentale,
3. consolider les liens entre l’ESNT et le Larsim initiés lors des ateliers précédents et procéder à une ouverture en direction des physiciens des particules, aussi bien du CEA que du CNRS

 

Programme et informations pratiques

Pour connaître le programme, cliquer ici

Lieu : CEA/SPhN, Orme des Merisiers, bat. 703, pièce 135, F-91191 Gif-sur-Yvette Cedex