La Société Française de Physique a le plaisir de dévoiler les lauréat(e)s du concours Beautiful Science, lancé dans le cadre de son 25e Congrès Général.

Une oeuvre reste à élire par le public cette fois ! Pour en savoir plus, cliquer ici

Le thème du concours était le suivant : "Montrer la science dans ce qu'elle a de plus beau et de plus élégant, de l'infiniment petit à l'infiniment grand !". 

Plus de 360 propositions ont été reçues : photos, peintures, schémas, dessins,  vidéos, sons provenant d'une grande diversité de profils. Âgés de 9 à 87 ans, travaillant dans des domaines allant de l'informatique à l'astrophysique en passant par l'océanographie, la paléonthologie, l'agronomie, la biologie, médecine etc... Des contributeurs scientifiques mais aussi artistes ou encore concierge ou agent de sécurité ! Bref, pari réussi pour ce concours qui avait pour objectif de rassembler professionnels comme amateurs de science autours d'un thème fédérateur et enthousiasmant. 

La Société Française de Physique et tous ses partenaires remercient chaleureusement l'ensemble des candidat(e)s pour la grande richesse des oeuvres proposées !  

L'exposition d'une sélection d'une quarantaine d'oeuvres du concours se tiendra à l'occasion du prochain  Congrès Général de la Société Française de Physique du 9 au 12 juillet 2019 à la Cité des Congrès de Nantes - entrée libre

 

Place maintenant aux résultats !

 

TITRE : Ilot de cellules         

Auteurs : HARMAND Nicolas; PEREIRA David : HENON Sylvie

26 ans 31 ans  52 ans - Doctorant en biophysique/Post-Doctorant en biophysique/ Professeure des universités en microrhéologie cellulaire - Paris

Légende : Des cellules épithéliales (ici provenant d'un rein de chien) ont été mises en culture sur un gel de polyacrylamide présentant une particularité : on y a disposé des disques de protéine d'adhérence à certains endroit et transformé la surface pour la rendre peu adhésive partout ailleurs. On voit alors que la colonie de cellules n'envahit pas tout l'espace comme c'est le cas normalement mais se restreint parfaitement au contour du disque de protéines. Sur l'image les noyaux des cellules sont de couleur cyan et les contours des cellules sont dans une nuance de jaune-rouge. Cette image a été prise grâce à la microscopie confocale à fluorescence qui permet de visualiser différents constituants des cellules sur des images indépendantes. Ici l'image des noyaux des cellules a été combinée à l'image des contours des cellules.  

 

TITRE: Hallucination cellulaire            Auteure : BATAILLER Martine

62 ans - Assistante Ingénieure en neuroendocrinologie à l'INRA - Nouzilly

Légende :  Cellules en culture, en vert et en rouge marquage de deux protéines du cytosquelette, en bleu visualisation des noyaux des cellules par coloration de l’ADN

 

TITRE : Dans l'intimité d'une frontière franchie        Auteur : LAGARDE Antoine

 25 ans - Doctorant 2e année en mécanique des fluides - Paris

Légende :  Bulle d’air qui traverse une interface entre de l’eau et de l’huile

 

 

TITRE : Planète sous cloche       Auteur : KLEIN Hubert

47 ans - Maître de conférence - Marseille

Légende : Quelle différence entre une bulle de savon et l'atmosphère d'une planète ? L'échelle bien sûr, mais certains phénomènes complexes, comme les turbulences atmosphériques, se retrouvent à différentes échelles. On observe ici des turbulences sur le haut d'une bulle de savon, et une variation d'épaisseur du film d'eau savonnée qui ne sont pas sans rappeler les planètes gazeuses de notre système solaire... Descriptif technique : Photographie en champ sombre, au flash d'une bulle éclairée par le dessous. Le seul artifice est une gélatine magenta qui colore la lumière du flash.

 

Oeuvre lauréate du vote du public 

 

 

TITRE :  Nano-Needles in a Tiny Haystack       Auteur :  GAFFURI Pierre

26 ans - Doctorant - Grenoble

Légende :  Les nanofils d'oxyde de zinc (ZnO) sont des structures prometteuses pour de nombreux dispositifs nanométriques. Si leur synthèse par voie chimique est la façon la plus écologique de les fabriquer, elle peut réserver quelques surprises lorsqu'on les caractérise par Microscopie Électronique à Balayage ; on tombe parfois sur des inhomogénéités, amas, trous ou coalescences nanométriques, qui laissent rêveur. On se sent presque chanceux de trouver ces défauts, si petits par rapport à la surface d'observation, comme un nanofil dans une petite botte de foin

La remise des prix se tiendra le jeudi 11 juillet 2019 sur le même lieu. Entrée libre

 

 

 

www.beautifulscience.fr