Le Prix

Le prix Langevin de la SFP est destiné à récompenser un(e) physicien(ne) en milieu de carrière pour un travail de fond en physique théorique.

Le CA  du 3 décembre 2015 a décidé d'attribuer le Prix Paul Langevin par rotation à des physiciens théoriciens travaillant dans trois grandes thématiques couvrant toute la physique et correspondant aux regroupements de plusieurs divisions : 

1) Physique des particules et théorie des champs, physique nucléaire, astroparticules, cosmologie et astrophysique 

2) Physique de la matière condensée, physique statistique, physique et vivant 

3) Physique atomique et moléculaire,  physique des plasmas et chimie physique

Le Conseil d'Administration a retenu pour 2016 le segment "Physique de la matière condensée, physique statistique, physique et vivant". 

 

Les Lauréats 2016

Silke Biermann - Centre de Physique Théorique, CNRS / Ecole Polytechnique

Silke Biermann fait partie des physiciennes théoriciennes les plus influentes en physique de la matière condensée, en tant que spécialiste du domaine des matériaux à corrélations électroniques fortes.

Elle a fortement contribué au développement et à l’application de nouvelles méthodes analytiques et numériques pour les calculs « ab initio », basées sur la méthode DMFT (Dynamical Mean Field Theory — champ moyen dynamique). Au-delà des idées originelles basées sur des Hamiltoniens modèles, elle a su inclure des potentiels précis, basés sur des modélisations simples et élégantes des environnements locaux des atomes dans les matériaux considérés. Ses apports théoriques et méthodologiques et numériques ont largement permis de rendre les méthodes ab initio pleinement opérationnelles pour les calculs de structures et l’étude des effets de levées de dégénérescence sur les propriétés électroniques, thermodynamiques et de transport des matériaux. Silke Biermann a appliqué ces méthodes à l’étude d’un grand nombre de systèmes, notamment les supraconducteurs à base de fer, les irridates (matériaux magnétiques en volume, mais avec un liquide de spins en surface), les lanthanides et les actinides, les transitions métal-isolant, les surfaces isolantes et semi-conductrices, les systèmes quasi-1d, etc. 

 

Elle a ainsi apporté des réponses définitives à diverses questions pendantes en matière condensée depuis des décennies, ce qui a eu un très fort impact international, et elle est à la pointe de la recherche actuelle sur les états exotiques de la matière. Elle entretient des liens très nourris avec l’expérience, et elle est très active dans le cadre de l’European Theoretical Spectroscopy Facility, le réseau de recherche, d’innovation et de transfert de technologie qui réunit les meilleures équipes en Europe et aux États-Unis. Professeure chargée de cours à l’Ecole Polytechnique depuis 2003, après des études universitaires en Allemagne et en France, et des séjours postdoctoraux au LPS d’Orsay et au LPTENS à Paris, elle est membre du Centre de Physique Théorique de l’Ecole Polytechnique. Silke Biermann a de plus une activité d’enseignement importante et reconnue. Enfin elle a été lauréate d’une consolidator grant de l'ERC (European Research Council) en 2013. La SFP est heureuse de lui décerner le Prix Langevin 2016.

 

 

Jesper Jacobsen - Laboratoire de Physique Théorique ENS / CNRS / Université Pierre et Marie Curie

Jesper Jacobsen est un théoricien spécialiste de la physique statistique de systèmes de basse dimensionnalité et des systèmes intégrables. Après des études universitaires au Danemark, il a préparé une thèse à  Oxford sous la direction de John Cardy (un des très grands experts du domaine) qui le qualifie tout simplement de son meilleur étudiant. Un an après sa thèse soutenue en 1998, il est recruté comme maître de conférence à l’université Paris-Sud, et poursuit depuis une carrière universitaire d’abord à  Paris-Sud, puis comme Professeur à  l’UPMC et au laboratoire de physique théorique de l’école normale supérieure.   Jesper Jacobsen est un expert reconnu comme un des plus imaginatifs et des plus productifs dans ces domaines. Un aspect très original et exceptionnel de ses contributions est sa capacité unique de combiner les méthodes analytiques et mathématiques (intégrabilité, gaz de Coulomb, théories conformes, mathématiques combinatoires) au développement de méthodes combinatoires et de techniques numériques extrêmement originales et pointues pour les problèmes qu'il étudie.  

Ses résultats sont très nombreux et de toute première importance. Ils portent principalement sur la physique statistique de systèmes de basse dimensionnalité, avec des applications aux systèmes désordonnés (rôle des impuretés dans les transitions de phase), à  de nombreux problèmes de matière condensée (effet Hall quantique, anyons, effet Kondo, physique des polymères, systèmes antiferromagnétiques quantiques), à  l'étude des systèmes critiques décrits par des théories des champs conformes logarithmiques (un sujet encore très mal compris mathématiquement et important). Ils portent également sur de très nombreux problèmes combinatoires à l'interface avec les mathématiques, qui suscitent un fort intérêt des mathématiciens (par exemple une conjecture qu'il a formulée avec E. Vernier, récemment prouvée par R. Baxter, ou ses travaux récents sur les zéros des polynômes de Tutte associés à  des modèles sur réseaux).  Jesper Jacobsen est reconnu internationalement comme un théoricien incroyablement prolifique et original. Il est engagé dans de nombreuses collaborations de longue durée, où il est toujours le ou un des éléments moteurs. Il a encadré et formé de nombreux étudiant et jeunes chercheurs. Il est membre de l’IUF, et a assumé des responsabilités importantes dans la communauté scientifique. Il conjugue toutes les qualités pour recevoir  le prix Langevin 2016 de la SFP. 

 

Jury du Prix Langevin 2016

Michel Spiro - Président de la Société Française de Physique

Alain Fontaine - Vice-Président de la Société Française de Physique

Patricia Bassereau - Présidente de la Division Physique et Vivant de la SFP

Pierre Binetruy -  Directeur du Paris Centre for Cosmological Physics, Directeur du Fonds de Dotation « Physique de l’Univers », professeur à l'Université Paris Diderot

François David - Directeur de recherches au CNRS - Institut de Physique Théorique

Claudine Noguera - Directrice de Recherches au CNRS - Institut des Nanosciences de Paris

 


Précédents lauréats

cliquer ici pour en savoir plus