La Société Française de Physique a le plaisir d'annoncer les lauréats de ses deux prix de thèse, les Prix Daniel Guinier 2015 et Saint Gobain 2015. L'article dédié aux mentions décernées se trouve ici.

Le Prix Daniel Guinier 2015 est décerné à Raphael LOPES, qui a soutenu une thèse réalisée au Laboratoire Charles Fabry du CNRS/IOGS (Institut d’Optique Graduate School) sous la direction de Denis Boiron. Elle s'intitule « Réalisation expérimentale de l'e ffet Hong-Ou-Mandel atomique  » (lien).

L’observation d’interférences lumineuses est une illustration classique d’un cours de physique ondulatoire et s’explique par le fait que chaque photon du faisceau lumineux peut parcourir l’interféromètre par deux chemins possibles de longueurs proches. Observer des effets d’interférence qui ne peuvent s’expliquer qu’au travers de chemins parcourus par deux photons est déjà beaucoup plus rare. Observer de tels effets avec des atomes et non des photons encore plus.

C’est ce qu’a réalisé Raphael Lopes pendant sa thèse en mettant au point un montage expérimental où des paires d’atomes ultra-froids sont envoyés sur une séparatrice pour atomes. Si les atomes de la paire arrivent chacun sur une voie d’entrée différente de la séparatrice et en même temps, alors ils vont forcément ressortir de la séparatrice ensemble si les atomes sont des bosons. Cet effet, appelé Hong-Ou-Mandel du nom des physiciens l’ayant observé la première fois avec des paires de photons, ne peut pas être expliqué en physique classique ; c’est un phénomène purement quantique lié à la notion d’indiscernabilité et d’intrication.

Grâce aux travaux de Raphael Lopes, l’optique atomique quantique a franchi avec brio une nouvelle étape importante de son développement. C'est donc avec grand enthousiasme que la Société Française de Physique a décidé de décerner à Raphaël Lopes le prix Daniel Guinier 2015.

Le lien vers sa thèse :   https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-01199886/document

 

Le Prix Saint Gobain 2015 est décerné à Antoine BERUT qui a soutenu sa thèse à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon / CNRS sous la direction de Ciliberto Sergio et Artyom Petrosyan. Elle s'intitule “Interactions et fluctuations de particules browniennes dans un réseau de pièges optiques” (lien).

Le principe de Landauer introduit en 1961 par Rolf Landauer stipule que toute action entraînant une modification irréversible de l’information que l’on a sur un système s’accompagne d’une augmentation d’entropie de kBT Ln(2) par bit d’information. Antoine Bérut a vérifié expérimentalement ce principe pour la première fois en développant un dispositif expérimental complexe mais particulièrement astucieux: l’élaboration d’un piège optique pour une particule colloïdale composé de deux puits de potentiel qui transite vers un seul (perte d’information) par frottement visqueux. Le principe est vérifié asymptotiquement pour un temps de transit infini.

Par ailleurs, dans le cadre des nombreuses configurations expérimentales étudiées durant la thèse, la modulation de la distance entre les puits de potentiels a notamment permis d'appliquer une force effective entre deux particules et de tester différents modèles statistiques en étudiant en particulier leurs interactions d'origine hydrodynamique.

Le jury a souligné la contribution exceptionnelle d’Antoine Bérut à la physique statistique des systèmes hors équilibre, et c'est donc à l'unanimité que qu'il a été décidé de lui attribuer le Prix Saint Gobain 2015.

Le lien vers sa thèse :   https://hal-ens-lyon.archives-ouvertes.fr/tel-01192759/document

 

 

La cérémonie de remise des prix aura lieu en début d'année 2017 au Cnam à Paris. Renseignements à venir

 

Membres du jury : 

Michel Spiro - Président de la Société Française de Physique

Jean-Jacques Benattar - Secrétaire Général de la Société Française de Physique (SFP)

Jean-François Allemand - Représentant de la division Physique et Vivant de la SFP

Denis Burgarella - Président de la division Astrophysique de la SFP

François David - Président de la division Physique Théorique de la SFP

Amel Korichi - Représentante de la division Physique Nucléaire de la SFP

Marc Leonetti - Représentant de la division Matière Condensée de la SFP

Andrew Mayne - Représentant de la division Physique Atomique et Moléculaire Optique (PAMO) de la SFP

Patrice Malfreyt - Président de la division Chimie-Physique de la SFP

Jean-Luc Revol - Représentant de la division Accélérateurs de la SFP

Jean-Louis Viovy - Président de la division Polymères de la SFP

Guy Wormser - Président de la division Champs et Particules de la SFP

 

Précédents lauréats :

Prix Daniel Guinier : cliquer ici

Prix Saint-Gobain : cliquer ici