Prix de la division PAMO de la SFP

François Courvoisier a 37 ans. Il est, depuis fin 2006, chargé de Recherche à FEMTO‐ST au département d'optique (équipe OPTO), où il est responsable de l'activité laser femtoseconde de puissance. Il est diplômé de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan et du Master Noyaux Atomes et
Photons de l’Université Lyon 1. Il a ensuite effectué sa thèse de doctorat sous la direction de Jean‐ Pierre Wolf (LASIM, Université Lyon 1), sur la spectroscopie ultrabrève de particules d'aérosols et biomolécules, soutenue en 2005. Il a ensuite effectué un postdoc à l’Université de Genève, dans le
groupe GAP‐biophotonics (dirigé par Jean‐Pierre Wolf) et en collaboration avec le groupe de Herschel Rabitz à Princeton University, sur l’imagerie non‐linéaire de nanoparticules et le contrôle cohérent de biomolécules. Il est auteur de 34 publications dans des revues à comité de lecture (17 en auteur
principal, dans des revues comme JOSA, APL, OL, OE) 3 brevets, et de 23 conférences invitées.

A son arrivée à FEMTO‐ST en 2007, François Courvoisier a amorcé un nouveau champ de recherche de manière particulièrement autonome sur l’optique non‐linéaire ultra‐rapide et ultra‐intense appliquée à l’ablation laser, combinaison qui n’a pas d'équivalent au niveau international comme le fait remarquer John Dudley (FEMTO‐ST) dans une lettre de soutien extrêmement enthousiaste et dense. Il a obtenu des résultats très originaux sur la mise en forme d’impulsions laser pour contrôler la filamentation dans les diélectriques et ainsi uniformiser le dépôt d’énergie et optimiser l’ablation.

Ses travaux les plus récents sur la génération et l’utilisation de faisceaux non‐diffractants (de type faisceaux de Bessel) et ses démonstrations originales sur les faisceaux accélérants (de type faisceaux d’Airy), appliqués au micro‐ et nano‐usinage par laser, constituent une vraie nouveauté et ouvrent
des voies nouvelles en nano‐physique et nanotechnologie. Il a notamment réussi à obtenir des nanoperçages extrêmement profonds dépassant l'état de l'art et les prédictions les plus établies. Ces travaux ont attiré l’attention de la communauté scientifique mondiale (comme l’atteste Marc Sentis
dans une lettre très appuyée), il a également porté plusieurs projets ANR sur ces sujets. Il a mis en place des approches originales, mêlant développements théoriques et expériences de pointe, pour aborder le problème extrêmement complexe de l’ablation laser (en questionnement depuis les
années 90), croisant optique, physique du solide et des plasmas, thermodynamique hors équilibre, et matériaux. François Courvoisier possède visiblement de rares qualités de physicien et d’innovation, pour pouvoir faire face à cette complexité.

Le jury de la SFP considère que François Courvoisier est un jeune chercheur réalisant des avancées remarquables dans les domaines de l’optique et la photonique où il apporte des avancées réellement nouvelles, à la fois conceptuelles et expérimentales, ouvrant de nombreux champs de à la fois fondamentales et appliquées. Ses activités sont reconnues au plan international, et la diversité de ses travaux est aussi illustrée par les trois brevets dont il est l’auteur. Ce profil est complété par ses capacités affirmées d’encadrement et de conduite de projets innovants.

La Société Française de Physique a donc le grand plaisir de décerner le Prix Aimé Cotton 2015 à françois Courvoisier (FEMTO‐ST, Besançon) pour ses travaux sur l’optique ultra‐rapide en régimes linéaire et non‐linéaire et leur application à l'ablation laser, et plus particulièrement pour ses démonstrations expérimentales originales sur les faisceaux accélérants, et l'utilisation de ces faisceaux et des faisceaux non‐diffractants pour le micro‐ et nano‐usinage par laser.

 

Plus d'informations sur le Prix AImé Cotton : cliquer ici

 

Membres du jury 2015

Olivier Dulieu -  Président de la division PAMO  
Anne Amy-Klein  
Sophie Brasselet  
Daniel Comparat  
Sophie Kazamias  
Hervé Maillotte  
Michel Pellarin  
Fabien Quéré  
Philippe Roncin  
   

 

Plus d'informations sur les précédent(e)s lauréat(e)s : cliquer ici