Institut d'Astrophysique de Paris

 

Conférence donnée dans le cadre du cycle "Une question, un chercheur", ouverte aux élèves de classes préparatoires et aux étudiants de licence. 

Inscription gratuite obligatoire : voir ici

Depuis Marco Polo, on sait que certaines dunes ont la particularité d'émettre des sons intenses, soit harmonieux comme des voix, soit plus irréguliers comme le fracas des armes ou, comme on le dirait maintenant, à un bombardier. Mais ces sons qui ne se produisent pas partout, sont aussi capricieux, et ne se produisent pas en permanence,  ce qui a longtemps conservé à ce phénomène un caractère mystérieux.

Après avoir trouvé des dunes qui chantent aisément et remarquablement  bien, on a pu montrer  que ce son soutenu est émis d'une manière très originale, différente de celle mise en jeu dans les instruments de musique (à commencer par la voix). Ce n’est pas l’harmonisation par un résonateur d’une instabilité, mais l’"auto-synchronisation" d’innombrables mouvements semblables. L'origine de cette auto-synchronisation reste toutefois mystérieuse. On sait qu'elle ne provient pas de la dune elle-même, puisque l'on peut réaliser des avalanches qui chantent en laboratoire. Il nous reste à comprendre comment relier ce nouveau mode d'émission acoustique aux caractéristiques particulières des "sables musicaux".

 

 

Organisée par : L'Union des Professeurs de Classes Préparatoires Scientifiques (UPS), la Société Mathématique de France (SMF), la Société Française de Physique (SFP), l'Institut d'Astrophysique (IAP)

Le Comité National Lumière & Société, en collaboration avec la Société...
Fruit de la collaboration entre la Société Française d'Optique et la Société...