Conférence organisée par la SFP, L'Union des Professeurs de Classes Préparatoires Scientifiques (UPS), la Société Mathématique de France (SMF), et l'Institut d'Astrophysique (IAP).

Il y a cent ans avait lieu ce que l'on pourrait appeler la première expérience physique spatiale : Victor Hess embarquait un électroscope à bord d'un ballon et mesurait un flux de particules extra-terrestres qui nous bombarde continuellement et qui fut baptisé alors "rayonnement cosmique". Depuis leur découverte, les rayons cosmiques tour à tour nous intriguent et éclairent nos pas dans la physique et l'astrophysique modernes : ils ont permis l'émergence de la physique des particules et la question de leur origine reste encore aujourd'hui l'une des plus grandes énigmes de l'astrophysique. Je présenterai certains pans de la recherche actuelle sur les sources mystérieuses des rayons cosmiques de plus haute énergie. Nous examinerons en particulier une piste oubliée et qui se révèle être extraordinairement prometteuse : celle des plus petites étoiles de l’Univers, les pulsars.

 

Conférence donnée dans le cadre du cycle "Une question, un chercheur", ouverte aux élèves de classes préparatoires et aux étudiants de licence. 

 

 

Inscription gratuite obligatoire : voir ici

Rendez-vous le 17 novembre à 19h30

Institut d'Astrophysique
98bis boulevard Arago
​75014 Paris