Un film de Nicolas MIFSUD, en collaboration avec Anne-Sophie ROZAY, produit par  CNRS Image et RéSITech HN.(28 min, 2014)

Mise au point à la fin des années 1960 aux États-Unis, la sonde atomique permet d'analyser les matériaux métalliques à l’échelle atomique. A cette époque, peu de laboratoires en  France s'intéressent à cet  outil. Pourtant une poignée de chercheurs de l’Université de Rouen se lance dans la création de la « première sonde française ». L'aventure débute.

Dans la petite équipe, il faut être polyvalent(e), connaître la physique, l'électronique, l'informatique balbutiante, obtenir des résultats pour "transformer l'essai" et présenter à la communauté scientifique nationale et internationale les premiers travaux. Il faut ensuite convaincre pour s'équiper, faire évoluer l'instrument, recruter, se spécialiser et affirmer ses performances au gré des nouveaux enjeux. Aujourd’hui  le Groupe de Physique des Matériaux (CNRS / INSA / Université de Rouen) a acquis une reconnaissance internationale et se place parmi les leaders mondiaux dans l’analyse de l’infiniment petit.

En 2008 à l'initiative de l'INSA de Rouen, la mission  de sauvegarde du patrimoine scientifique et technique portée par le musée des arts et métiers (PATSTEC) est déclinée en Haute-Normandie avec la mise en place de RéSiTech HN. Ce film est l'aboutissement de quatre années de travail, des débuts de collecte de mémoire orale soutenue par la région Haute-Normandie à la coproduction avec CNRS Images dans le cadre d'un financement européen. 

 

Intervenant : GALLOT Jean (GPM, Univ. Haute-Normandie de Rouen) ; MENAND Alain (GPM, Univ. Haute-Normandie de Rouen) ; SARRAU Jean-Marie (GPM, Univ. Haute-Normandie de Rouen) ; BOUET Monique (GPM, Univ. Haute-Normandie de Rouen) ; BOSTEL Alain (GPM, Univ. Haute-Normandie de Rouen) ; BLAVETTE Didier (GPM, Univ. Haute-Normandie de Rouen) ; PAREIGE Philippe (GPM, Univ. Haute-Normandie de Rouen).

Didier Blavette fut le lauréat du Prix Yves Rocard 2000, le prix de popularisation de la science de la SFP.