La section Côte d'Azur de la Société Française de Physique organise le jeudi 10 mars,18h30, une conférence grand public. Elle aura lieu à l'Université Nice Sophia Antipolis, Campus Valrose, Amphithéâtre de Biologie (Arrêt tramway : Valrose Université).

Entrée libre.

A l'occasion de cette conférence, nous aurons l'immense plaisir d'accueillir Uwe Meierhenrich, Professeur à l'Université Nice Sophia Antipolis et Chercheur à l'Institut de Chimie de Nice. Uwe Meierhenrich est un spécialiste reconnu internationalement pour ses travaux sur les acides aminés dans l'espace, travaux qui lui ont valu le prix Horst Pracejus attribué par la Gesellschaft Deutscher Chemiker (Société chimique allemande) en 2011. Il est aussi l'auteur du livre "Comets and their origin" édité par John Wiley & Sons Inc.
 

Rosetta - Atterrissage sur un Noyau Cométaire et Investigations Scientifiques

Résumé :

La mission Rosetta a fait rêver des spectateurs du monde entier : Mercredi 12 novembre 2014, la mission européenne a tenté de poser le petit robot Philae sur le noyau de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. La sonde spatiale Rosetta, d'une masse de 3 tonnes au lancement, a pour objectif de recueillir des informations sur la composition du noyau de la comète Churyumov-Gerasimenko et sur son comportement à l’approche du soleil. Rosetta est la première sonde à se placer en orbite autour de la comète et à poser un atterrisseur sur sa surface. Cette sonde transporte 11 instruments et un atterrisseur, Philae, qui comporte lui-même 10 autres instruments. Elle tire son énergie de deux énormes panneaux solaires de 16 mètres de long chacun. Après 10 ans de voyage la séparation de l’atterrisseur Philae de l’orbiteur Rosetta était effectuée le 12 novembre 2014. 25 Minutes après l’atterrissage de Philae sur le noyau cométaire, COSAC (appareil développé à l'Université Nice Sophia Antipolis) a permis l’analyse chimique de matériaux qui se trouvent à la surface de la comète et qui ne peuvent être analysés depuis la Terre. Ces premiers résultats de l’analyse du noyau cométaire par l’instrument COSAC seront présentés lors de cette conférence. Les résultats cométaires in-situ seront interprétés en relation avec l’identification des aldéhydes dans la glace cométaire simulée au laboratoire ICN (Nice).

Cette conférence est destinée au grand public, aux esprits curieux !

contacts :
Élisabeth.Lemaire et Wilfried.Blanc (@unice.fr)
Section Côte d'Azur de la Société Française de Physique

 

 

Le Comité National Lumière & Société, en collaboration avec la Société...
Fruit de la collaboration entre la Société Française d'Optique et la Société...