Le 6 octobre 2015, le prix Nobel de physique a été décerné au Japonais Takaaki Kajita et au Canadien Arthur B. McDonald pour la découverte des oscillations de neutrinos. Cette découverte implique que les neutrinos sont massifs et montre que le modèle standard de la physique des particules est sans doute incomplet, ouvrant ainsi de nouvelles pistes de recherche de physique au-delà du modèle standard. Aussi, en résolvant la vieille énigme du flux des neutrinos solaires électroniques, dont la mesure était bien plus faible que les prédictions astrophysiques, cette découverte a permis de réconcilier astrophysique et physique des particules pour l’étude du soleil.

 

Takaaki Kajita de la Collaboration Super-Kamiokande, détecteur géant de neutrinos au Japon, a présenté en 1998 des résultats prouvant l’oscillation en une autre saveur des neutrinos muoniques (nm) dits atmosphériques, produits dans les désintégrations des muons et des pions issus de l’interaction des rayons cosmiques avec l’atmosphère terrestre.

 

En 2001, la collaboration de l’Observatoire de Neutrinos de Sudbury(SNO), dirigée par Arthur B. Mc Donald, prouve l’oscillation des neutrinos électroniques (ne), produits dans les réactions thermonucléaires au  cœur du soleil, en neutrinos de l’une des deux autres saveurs (nm ou nt), et qui n’étaient pas détectés par les expériences précédentes (observant donc un déficit de ne).   

Mais l’aventure ne fait que commencer : les oscillations de neutrinos sont un outil d’exploration prodigieux au coeur du vaste programme d’étude de ces particules élémentaires quasiment insaisissables. En France, environ une centaine de chercheurs et autant d’ingénieurs et techniciens du CNRS et du CEA se dédient à cette recherche. Ils se répartissent sur plusieurs laboratoires dans différentes régions de France, et travaillent sur plusieurs projets expérimentaux internationaux.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter les liens:

CEA –DSM/IRFU http://irfu.cea.fr/Phocea/Vie_des_labos/Fait_marquant/index.php?id_news=3298

CNRS - IN2P3  http://www.in2p3.fr/recherche/nouvelles_scientifiques/2015/Nobel_neutrinos_2015.html