Cycle de grandes conférences organisées par la section Rhône de la SFP et la Fédération de Physique André Marie Ampère.

 

Les détecteurs d'ondes gravitationnelles LIGO et Virgo ont observé les signaux émis lors de la collision et la fusion de systèmes binaires de trous noirs massifs à grande distance astronomique. Plus récemment, la détection d'ondes gravitationnelles émises par la fusion d'un système d’étoiles à neutrons a été suivie de signaux électromagnétiques observés par les satellites gamma et X, et par les observatoires en optique. Une moisson de nouvelles découvertes a été possible grâce à la nouvelle astronomie «gravitationnelle», qui comporte aussi un volet «multi-messager» combinant les informations issues de l'onde gravitationnelle avec celles du rayonnement électromagnétique. Dans toutes ces avancées les travaux théoriques sur le problème à deux corps en relativité générale jouent un rôle très important. De plus, des tests nouveaux de physique fondamentale ont été effectués, et certaines théories alternatives motivées par les grands problèmes de la cosmologie (matière noire et énergie noire) ont été éliminées.

 

Conférence par Luc Blanchet, Institut d'Astrophysique de Paris, Sorbonne Universités/CNRS.

 

Entrée libre

Mardi 14 novembre 2018 dès 16h

Amphithéâtre Ampère, Bâtiment Lippmann, Campus de la Doua