La Société Française de Physique félicite le duo composé d'Olivier Bénichou et Raphaël Voituriez, lauréats du prix Langevin 2017 !

Ce prix est destiné à récompenser un(e) physicien(ne) en milieu de carrière pour un travail de fond en physique théorique. La thématique pour 2017 portait sur le segment " Physique atomique et moléculaire,  physique des plasmas et chimie physique ".

 

Olivier Bénichou (45 ans), DR1 CNRS, et Raphaël Voituriez (41 ans), DR2 CNRS et professeur chargé de cours à l’école polytechnique, travaillent dans le domaine de la physique statistique et de ses applications à la chimie physique et à la physique du vivant, à l’Université Pierre et Marie Curie, le premier au Laboratoire de Physique Théorique de la Matière Condensée et le second au Laboratoire Jean Perrin. 

Olivier Benichou et Raphaël Voituriez font partie des chercheurs en physique statistique les plus influents à l'échelle internationale ; leurs travaux, d'une ampleur et d'une fécondité remarquables sont connus, appréciés et suivis par tous les scienti ques du domaine. Leurs articles se caractérisent par une grande profondeur mathématique mêlée à un souci permanent des applications dans les champs les plus variés.

Ainsi, Olivier Bénichou et Raphaël Voituriez ont réussi à apporter sur un sujet aussi étudié que les marches au hasard une perspective totalement novatrice. Leurs résultats sur les liens entre effets géométriques de con nement et temps de premier passage (Nature, 2007) sont considérés, déjà, comme classiques. Depuis, ils n'ont eu de cesse d'explorer des voies nouvelles et de proposer des applications inédites de leurs découvertes, en chimie physique, en biophysique ou en écologie. 

Les contributions de Olivier Bénichou et Raphaël Voituriez apportent une vision profondément originale que l'on pourrait considérer comme l'émergence d'un paradigme. Cela rappelle, toutes proportions gardées, ce qui s'était produit avec les fractales : on savait depuis un siècle que les fonctions "pathologiques" sont génériques en analyse, mais il a fallu les travaux Mandelbrot pour en mesurer l'importance dans les sciences de la nature. De même, les relations trouvées par les deux lauréats, entre temps de premier passage, géométrie, dynamique cellulaire et algorithmes de recherche auront un impact défi nitif sur le sujet.

La SFP est heureuse de décerner le prix Langevin 2017 à Olivier Bénichou et Raphaël Voituriez pour l'ampleur, la qualité et l'originalité des résultats obtenus, ainsi que pour l'influence qu'ils exercent sur la communauté scientifi que à l'échelle mondiale. 

 

Membres du jury

Michel Spiro - Président de la SFP

François David - Directeur de l'Institut de Physique Théorique CNRS/CEA

Francesca Ingrosso - Maître de Conférences à l'Université de Lorraine

Pascale Roubin - Professeur à Aix Marseille Université

Dahbia Talbi - Directrice de recherche CNRS au Laboratoire Univers et Particules de Montpellier

 

En savoir plus sur les précédents lauréat(e)s :

Cliquer ici