La Société Française de Physique a le plaisir d'annoncer les lauréats de ses deux prix de thèses soutenues en 2016, les Prix Daniel Guinier 2016 et Saint Gobain 2016. L'article dédié aux mentions décernées se trouve ici !

Le Prix Saint-Gobain 2016 est décerné à Laure Bruhat, qui a réalisé sa thèse intitulée " Microwaves as probes of Quantum Dot Circuits: From Kondo Dynamics to Mesoscopic Quantum Electrodynamics " au Laboratoire Pierre Aigrain, Ecole Normale Supérieure de Paris, sous la direction de Takis Kontos. 

La thèse de Laure adresse une question fondamentale : est-il possible de sonder la physique d’une nanocircuiterie quantique (points quantiques couplés avec des contacts soit normaux soit supraconducteurs) par un champ électromagnétique dans une cavité optique à micro-ondes, au lieu d’effectuer des mesures directes de conductivité ? Cette thèse donne pour la première fois une réponse positive à cette question, par la mise en place de nouvelles expériences fondatrices qui ouvrent une nouvelle ligne de recherche, dont les retombées scientifiques et technologiques sont très prometteuses, potentiellement à très large spectre d’application mais qui touchent aussi à des concepts fondamentaux, comme la détection des fermions de Majorana et la manipulation des couples de Cooper.

C’est une thèse exceptionnelle, qui propose un paradigme nouveau, c’est-à-dire l’étude de la physique des systèmes quantiques mesoscopiques par détection via des cavités optiques à micro-ondes. Laure Bruhat démontre expérimentalement que cette approche est viable : ce qui ouvre ainsi la possibilité de sonder les propriétés dynamiques des nano circuits quantiques, qui surgissent du couplage entre les points quantiques et leur réservoir fermionique. Cela pourrait permettre, entre outre, la détection des fermions de Marojana et la manipulation des couples de Cooper, dans le cas de contacts supraconducteurs. 

 

C'est donc à l'unanimité que le jury de la Société Française de Physique a décidé d'attribuer à Laure Bruhat  le Prix Saint Gobain 2016.

Le lien vers sa thèse :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01348047

 

Le prix Daniel Guinier 2016 est décerné à Guillaume Duclos, qui a réalisé sa thèse intitulée "Active cellular nematics" au Laboratoire Physico Chimie Curie de l'Institut Curie (Paris), sous la direction de Pascal Silberzan.

Dans sa thèse, Guillaume Duclos s'est intéressé à caractériser et modéliser les propriétés émergentes liées à l’organisation spontanée d'une population de cellules allongées sans interaction spécifique et en l'absence de contraintes extérieures. Il existe actuellement une grande effervescence en matière molle autour des système dits "actifs" : Guillaume Duclos a brillament montré l'apparition d'un ordre nématique dans ces populations cellulaires quand les cellules se multiplient et arrivent à confluence et quantifié le paramètre d'ordre. Il a également étudié l'écoulement spontané induit par le confinement de ces populations cellulaires. Enfin, il s'est intéressé à un sujet très chaud dans le domaines des systèmes "actifs": la dynamique et l’auto-organisation des défauts topologiques de charge +/- 1/2. Tous ces résultats ont été comparés aux théories les plus récentes sur les nématiques actifs.

 

 

L'excellente thèse de Guillaume Duclos est réellement pluridisciplinaire, entre physique des cristaux liquides, biologie cellulaire et engineering de surface. Elle a permis de faire une analogie quantitative entre les systèmes cellulaires et les nématiques actifs, ce qui, étonnamment, n'avait pas été réalisé jusque-là. Ces questions physiques n'avaient pas été particulièrement abordées jusque-là dans l'équipe de son encadrant et Guillaume Duclos fut réellement moteur dans le projet.  C'est donc avec grand enthousiasme que la Société Française de Physique a décidé de décerner à Guillaume Duclos le prix Daniel Guinier 2016.

Le lien vers sa thèse :  http://www.theses.fr/2015PA066498

 

La cérémonie de remise des prix aura lieu en début d'année 2018 au Cnam à Paris. L'information sera annoncée prochainement

 

Membres du jury : 

 Michel Spiro - Président de la Société Française de Physique

Jean-Jacques Benattar - Secrétaire Général de la Société Française de Physique (SFP)

Patricia Bassereau - Présidente de la division Physique et Vivant de la SFP

Amel Korichi - Représentante de la division Physique Nucléaire de la SFP

Patrice Malfreyt - Président de la division Chimie Physique de la SFP / Société Chimique de France

Andrew Mayne - Représentant de la division Physique Atomique Moléculaire et Optique de la SFP

Zakaria Meliani - Représentante de la division Astrophysique de la SFP

Carlos Munoz - Président de la division Physique Nucléaire de la SFP

Olivier Sandre - Président de la division Matière Condensée de la SFP

Guy Wormser - Représentant de la division Champs et Particules de la SFP

 

Mentions : 

Pour les connaître, cliquer ici

 

Précédents lauréat(e)s : 

Cliquer ici