Prix décerné tous les deux ans par la division Accélérateurs de la SFP

Mme Hélène Felice travaille au sein du Laboratoire d’Étude des Aimants Supraconducteurs (LEAS) du Département Accélérateurs de Cryogénie et de Magnétisme (DACM) de l’Institut de Recherche sur les Lois Fondamentales de l’Univers (IRFU) du CEA-Paris-Saclay.
En tant qu’ingénieure de recherche, elle est spécialiste des domaines relatifs à la conception et aux technologies des aimants supraconducteurs de haut champ pour les accélérateurs de particules.

Après avoir soutenu sa thèse au CEA en 2006 sur le sujet « Contribution à la conception de bobinages supraconducteurs de type dipolaire en Nb3Sn pour les accélérateurs de particules », elle a choisi d’enrichir son parcours professionnel en intégrant le « SuperConducting Magnet Program » au Lawrence Berkeley National Laboratory (LBNL) en Californie (USA). Elle a ainsi été sélectionnée par le programme américain « LHC Accelerator Research Programme » (LARP) et financée par une prestigieuse bourse (Toohig Fellow) avant de se voir offrir un contrat permanent. Après 9 ans au LBNL, elle est revenue au CEA en octobre 2015 où elle est désormais l’adjointe au chef de laboratoire du LEAS (25 ingénieurs, 7 techniciens, 2 doctorants).

Hélène Felice a démontré des connaissances approfondies et une maîtrise d’un domaine où elle est devenue une experte complète et reconnue internationalement. À travers sa carrière, Hélène Felice a un grand spectre de capacités qui s’étendent de la conception originale d’aimants en Nb3Sn supraconducteurs de nouvelle génération,  l’optimisation, les calculs et simulations magnétiques, thermiques, mais aussi l’assemblage, le suivi de l’industrialisation sans oublier ses qualités d’encadrement, de management de projets nationaux et internationaux. Hélène Felice a, à ce titre, eu une contribution clef dans plusieurs grands projets, avant de devenir responsable de tâches puis de workpackages (projets LHC, HL-LHC, FCC, FRIB, etc.). Plusieurs aimants en Nb3Sn haut champ conçus dans ces projets détiennent encore le record mondial de champ magnétique pour les accélérateurs ; ils seront la colonne vertébrale des collisionneurs du futur. Pour ne citer que le dernier projet : elle mène désormais les efforts de recherche du CEA pour faire la conception de dipôles et quadripôles pour le futur collisionneur circulaire d’hadrons du CERN (FCC-hh) où un des défis à relever est de construire des aimants atteignant des champs de 14 à 16 T.

Les compétences et la réputation d’Hélène Felice l’ont conduite à publier plus de 70 articles, à être invitée comme oratrice principale de conférences et workshops et à participer au travail éditorial de revues internationales scientifiques.

La richesse de son parcours, le spectre étendu de ses compétences, l’apport de son travail au développement de nouveaux accélérateurs, l’excellence de ses résultats dans le domaine des aimants supraconducteurs et sa visibilité dans la communauté internationale de la supraconductivité appliquée ont donc conduit le jury à décerner le 12e Prix Jean-Louis Laclare à Hélène Felice.

 

Membres du jury :

Maud Baylac -  LPSC

Christelle Bruni -  LAL

Antoine Chancé -  CEA-SACLAY

Hanna Franberg -  GANIL

Vincent Le Flanchec -  CEA/DAM

Laurent Nadolski -  SOLEIL (Président du Jury), président de la division Accélérateurs de la SFP

 


Précédent.e.s lauréat.e.s :

Cliquer ici