La Division Champs et Particules de la Société Française de Physique est heureuse d'annoncer que le Prix Joliot-Curie 2015 revient à Monsieur Maarten Boonekamp, de l'Institut de Recherche sur les lois Fondamentales de L’Univers IRFU/SPP, CEA Saclay.

Physicien expérimentateur des particules élémentaires, expert de l’étude de l’interaction électrofaible, Monsieur Maarten Boonekamp a soutenu sa thèse en 1999 au CEA de Saclay, à l’IRFU/SPP, CEA.  Ses travaux portaient sur la recherche de bosons de Higgs h et A, prédits par des modèles théoriques au-delà du modèle standard de la physique des particules, dans les états finaux hadroniques. Il prolonge durant plusieurs années ses travaux de recherche, initiés durant sa thèse, des bosons de Higgs non standard h et A dans l’expérience DELPHI. Il élargit et affine ses recherches, les limites obtenues permettent de contraindre les modèles théoriques. Il coordonne deux publications et développe des outils de simulation adaptés. Il participe au groupe de travail de combinaison finale des résultats des expériences du LEP (ALEPH, DELPHI, L3, OPAL) sur les recherches du boson de Higgs (pas encore découvert à cette époque). 

Dans l’expérience ATLAS, Maarten Boonekamp a joué un rôle moteur et déterminant pour plusieurs analyses importantes, sur l’étude des bosons W et Z (vecteurs de l’interaction faible) et du modèle standard de la physique des particules plus généralement.

Ses différentes contributions sont focalisées sur la mesure précise de la masse du boson intermédiaire W chargé. En effet, une amélioration de la précision de cette mesure est importante pour mieux contraindre le Modèle Standard, mais elle représente un défi majeur dans un collisionneur hadronique. Monsieur Maarten Boonekamp a développé une méthode originale et ambitieuse de mesure de la masse du boson W. Il a entrepris un travail de longue haleine, minutieux et complexe, impliquant la maitrise et la compréhension de nombreux aspects expérimentaux et théoriques. Il a dans ce cadre dirigé les groupes de travail d’ATLAS « Modèle Standard », « Physique du W et du Z », « Masse du W », ainsi que le groupe de travail sur l’interaction électrofaible étendu à l’ensemble des expériences du LHC. Maarten Boonekamp a également été responsable ces dernières années du groupe de travail « e-gamma », en charge de la calibration des électrons et photons dans le calorimètre électromagnétique d’ATLAS. Il a lui-même fortement contribué à ce travail de fond difficile mais crucial, notamment pour les études du mode de désintégration du boson de Higgs en deux photons, et pour augmenter la précision de la mesure de la masse du W.

En résumé, Monsieur Maarten Boonekamp a su développer et mettre en oeuvre un projet de recherche de longue durée très pertinent, mais aussi très exigeant. Il maitrise les différents ingrédients nécessaires pour une mesure précise de la masse du boson W. Il a fait preuve de nombreuses initiatives et, en plus de ses contributions personnelles, il a coordonné les activités de plusieurs groupes dans ATLAS. Ses contributions ont eu un impact bien au-delà de la mesure à venir de la masse du boson W. Il est actuellement titulaire d’une chaire ERC soulignant l’excellence des recherches entreprises. Il s’est entouré dans ce cadre d’une équipe dynamique et créative, qu’il encadre parfaitement bien.

La Division Champs et Particules de la SFP félicite Maarten pour ses contributions personnelles remarquables ainsi que son rôle de coordination dans l’expérience ATLAS. En plus d'avoir initié et développé une mesure originale et précise, mais aussi très difficile et complexe, de la masse du boson W, il a également su encadrer avec succès plusieurs jeunes chercheurs : cinq étudiants avant leur thèse, ainsi que quatre doctorants et trois post-doctorants. Il a de plus contribué à l’encadrement de nombreux étudiants et post-doctorants dans le cadre de la coordination des groupes de travail dont il était responsable dans la collaboration ATLAS. Il jouit d’une excellente réputation au sein de sa collaboration et plus généralement dans la communauté internationale de la physique des particules. Toutes ses qualités lui permettent de figurer dignement dans le palmarès prestigieux du prix Joliot-Curie de la SFP.


En savoir plus sur le prix : 

Cliquer ici

 

Membres du jury 2015 :

Sandrine Emery (IRFU, CEA) - Vice-Présidente de la division Champs et Particules
Fabrice Hubaut (CPPM-Marseille, CNRS) - Lauréat du Prix Joliot-Curie 2013
Dan Israel (LPHTE Paris ) (Physique théorique, UPMC)
Sotiris Loucatos (IRFU,CEA - APC Paris)
Marios Petropoulos (CPHT) (Physique Théorique, CNRS)
Jan Stark (LPSC Grenoble, CNRS) - Lauréat du Prix Joliot-Curie 2013
Guy Wormser  (LAL Orsay) (président, CNRS) - Président de la division Champs et Particules
Christophe Yèche (IRFU, CEA) - Lauréat du Prix Joliot-Curie 2013

Anciens lauréats : 

Cliquer ici