Conférence grand public donnée par Michel Spiro

29 septembre 2017

Le modèle du CERN, basé sur une stratégie collaborative mondialisée à long terme et une émulation permanente (la « coopététion »), s’est révélé être une aventure très efficace pour les recherches de l’humanité sur l’infiniment petit et sur l’infiniment grand, notamment à travers la récente découverte du boson de Higgs qui représente l’atteinte d’un nouveau palier de la connaissance, sur lequel je m’étendrai.
 
Cette aventure a eu aussi dans le passé un impact considérable dans l’émergence du WEB tel que nous le connaissons, sur le développement des logiciels libres et débouche maintenant sur le calcul à grande échelle en réseau et sur l’accès gratuit aux publications des chercheurs.Ce modèle, dont je décrirai les caractéristiques génériques, est-il cantonné à la science ? Peut-il venir en appui  pour affronter les grands défis mondiaux de notre temps comme la paix, la préservation de l’atmosphère, l’éducation, l’accès à internet, la santé… ? 
 
Informations pratiques : Amphi Shannon - Bât U4, Université Toulouse III Paul Sabatier, à 11:30 le 29 septembre 2017.
 
ENTREE LIBRE
Le Comité National Lumière & Société, en collaboration avec la Société...
Fruit de la collaboration entre la Société Française d'Optique et la Société...