15e édition des Rencontres "Physique et interrogations fondamentales" (PIF). ENTRÉE LIBRE, SUR INSCRIPTION

Journée organisée par La Société Française de Physique et la Bibliothèque nationale de France (BnF)

 

 

 

Toujours polysémique et d’une précision fluctuante, la notion d’information occupe une place centrale dans la configuration contemporaine des sciences. C’est pourquoi la quinzième rencontre « Physique et interrogations fondamentales » place l’information au cœur d’un questionnement sur la science telle qu’elle se pratique aujourd’hui et la connaissance en tant qu’elle sert à comprendre l’univers et le monde social.

 

 

Au-delà d’une juxtaposition, ce qui est en jeu dans le triptyque science, information, connaissance, ce sont les diverses modalités d’articulation entre ces trois notions :

-          Dans une perspective épistémologique classique, l’information obtenue par l’observation et l’expérimentation est à la base de l’élaboration des connaissances, dont l’accumulation et l’organisation rationnelle constituent la science. Cette information en évolution constante est ainsi la source universelle des progrès de la science.

 

-          Après-guerre, dans le sillage de la formulation canonique de la notion d’information comme une grandeur quantifiant le contenu d’un message, naît l’espoir de saisir plus généralement et sous certaines conditions les dynamiques d’un système, que celui-ci soit physique, biologique, voire psychologique ou social. Un nouveau paradigme émerge, transitoirement incarné par la cybernétique, qui a marqué un large spectre de disciplines et produit des interfaces entre elles. La pertinence du concept d’information devient un enjeu encyclopédique.

 

-          Enfin, en même temps que la croissance de la puissance de calcul des ordinateurs rendaient possible un « tournant computationnel » au sein de certaines pratiques scientifiques, il s’est constitué une « science de l’information », c’est-à-dire une théorie de la démonstration qui se fonde sur les caractéristiques mêmes de l’information. Un nouveau champ problématique s’ouvre alors à la science vive.

 

Programme :

09h00-09h30 Accueil

09h30-09h45 Ouverture par le président de la SFP et le représentant de la BnF

09h45-10h10 Histoires du concept d’information, Jérôme Segal (Paris IV - LBIHS)  - Échanges avec le public 

10h20-10h45 La question de l'information en Physique Statistique, Bernard Derrida (Collège de France)  - Échanges avec le public 

10h55-11h20 De l'atome à l'information : un renouveau de la théorie quantique, Alexei Grinbaum (CEA)  - Échanges avec le public 

11h30-11h45 Pause

11h45-12h10 Le défi des (méga)données en bibliothèque, Emmanuelle Bermès (BnF)  - Échanges avec le public 

12h20-12h45 Évolution de l’usage des notions informationnelles en biologie, Michel Morange (ENS)  - Échanges avec le public 

Déjeuner libre 12h55-14h00

14h00-14h45 Séance de dédicace de livres des intervenants

14h45-15h10 Y a-t-il une limite à notre connaissance de l'Univers ? Alain Riazuelo (IAP) - Échanges avec le public 

15h20-15h45 L’information numérique va-t-elle remplacer les lois physiques ? Gérard Berry (Collège de France) - Échanges avec le public 

16h-18h Table Ronde « Extraire l’information, retrouver la connaissance » - Animée par Vincent Bontems
Intervenants : Jean-Louis Ermine (Prof Mines, gestion des connaissances), Nathalie Goedert (historienne du droit, Université Paris-Sud) et Sylvestre Huet (journaliste scientifique).

 

Bibliographie

Lire la bibliographie

 

Samedi 19 novembre 2016
Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand
Grand auditorium, hall est - Quai François Mauriac, 75013 Paris

 

Entrée libre

Inscription obligatoire : JE M'INSCRIS