Jean-Yves Bigot, 60 ans, est directeur de recherches CNRS à l’IPCMS, CNRS / Université de Strasbourg, docteur d’état de l’Université de Strasbourg depuis 1984, année où il est recruté au CNRS. Post-doc en 88-89 à Bell Labs, puis chercheur en 1989-1990 et visiteur assidu de 1990 à 1996 à Berkeley au LBNL dans le groupe de Daniel Chemla, il retourne à l’IPCMS au sein du département « optique » qu’il dirige pendant 7 ans (2000-2007). Il a vite tiré parti de la polyvalence de l’IPCMS qui regroupait physiciens et chimistes d’horizons très différents. 

Jean-Yves Bigot est un physicien expérimentateur, expert de l’optique femto-seconde qu’il a introduit dans la diversité des champs scientifiques de la physique de la matière condensée, des semiconducteurs initialement, biophysique, polymères, et au tournant du millénaire dans le nanomagnétisme où son approche a permis de mesurer les dynamiques de l’aimantation-désaimantation, de la précession, de l’interaction spin-photon en régime cohérent. Le contrôle optique (fréquence, polarisation, puissance) du renversement de l’aimantation de nanostructures ferromagnétiques est un enjeu  essentiel de l’écriture et de la lecture de l’information stockée dans les nanopiliers ferromagnétiques.

Il est le fondateur reconnu de la première conférence dédiée au magnétisme ultra-rapide qui eut lieu à Strasbourg en 2013, tenue deux ans plus tard à Nimègue en 2015. En dehors du magnétisme, son approche est également novatrice et fructueuse pour la dynamique des électrons (écrantage de Coulomb, la dynamique des plasmons dans les nanostructures), ou la dynamique de la déformation de nanoparticules métalliques (or) soumises à des impulsions acoustiques picosecondes. Implanter une source d ‘électrons pulsés dans un microscope électronique est une des nouveaux défis auxquels Jean-Yves Bigot s’attaque.

Il fut lauréat du prix Ancel SFP en 2000 pour son approche des phénomènes ultra-rapides en physique de la matière condensée, médaille d’argent du CNRS en 2008, lauréat ERC en 2009 (ATOMAG, from Attosecond towards Ultrafast Spin Photonics), Jean-Yves Bigot porte deux projets « Investissements d’avenir », à l’IPCMS, le Labex NIE (2012-…), et l’équipEx UNION (2011-2015, Ultrafast optics, Nanophotonics, plasmonics). Expert international il est appelé à servir les comités de la DPG, de la NSF, de l’ERC.

Jean-Yves Bigot a donné personnellement plus de 120 présentations invitées et séminaires. Enseignant pendant 7 ans au master de l’Université de Strasbourg, il a aussi diffusé son savoir à Séoul.

La Société Françaie de Physique félicite Jean-Yves Bigot pour ses réalisations expérimentales particulièrement innovantes et fécondes pour des domaines variés de la physique de la matière condensée : le Prix Jean Ricard 2016 lui revient. 

 

Jury des Grands Prix 2016

Michel Spiro - Président de la SFP

Alain Fontaine - Vice-président de la SFP

Patrick Bruno - directeur du groupe théorique de L'ESRF (European Synchrotron Radiation Facility) - lauréat du Prix Jean Ricard 2009

Gilles Chabrier - Directeur de recherches au CNRS, CRAL ENS Lyon - lauréat du Prix Jean Ricard 2010

Anne-Isabelle Etienvre - Directrice du Service de Physique des Particules (SPP) CEA Saclay

Astrid Lambrecht - Directrice de recherches CNRS au LKB, lauréate du Prix Gentner-Kastler 2016

Ariel Levenson -  Directeur de Recherches CNRS, C2N CNRS/ Université Paris Saclay, représentant de la Société Française d'Optique

 

En savoir plus sur le Prix Jean Ricard

Cliquer ici

 

** 

Un millionième de milliardième de seconde (10-15 seconde) est une durée d'une femtoseconde.  L'échelle femto correspond à celle des mouvements des atomes dans une molécule comme leurs vibrations ou encore le temps caractéristique des électrons responsables des propriétés de la matière condensée.

Précédents lauréats

Cliquer ici

 

Le Conseil d'Administration du 24 mars 2017 a décidé d'opter pour la mise en...
La SFP s'associe pleinement à la protestation contre les récentes coupes...