Prix commun Société Française de Physique - Societa Italiana di Fisica (SIF)

Dimitri Batani, 57 ans est professeur à l’Université de Bordeaux et physicien au CELIA (Université de Bordeaux-CNRS-CEA). Il a très profondément contribué à la compréhension de l’interaction matière-laser haute puissance, essentielle tant pour le confinement inertiel pour la fusion que pour créer des sources secondaires de radiation X et de protons de haute énergie.

Dimitri Batani, membre de l’Institut Universitaire de France depuis octobre 2015, rejoint Bordeaux en 2011, après une carrière à Milan et après son doctorat à l’Université de Pise en 1990. A son arrivée à Bordeaux en 2011 il a bénéficié d’une "chaire d’excellence régionale”, programme de soutien de la région Aquitaine. Il est membre de l’Académie des Sciences Européennes depuis 2016. Il est “fellow" de l’European Physical Society et fut membre du bureau de la Division Plasmas de la EPS de 2004 à 2011. 

Dans ce contexte il a été promoteur de plusieurs initiatives visant à rapprocher les communautés de la fusion inertielle et de la fusion magnétique. Comme porteur de l’EquipEx PETAL+, Dimitri a coordonné la réalisation des diagnostics plasma pour l’installation LMJ/PETAL et il a fortement contribué au programme d’ouverture académique de cette installation.

Dimitri a également contribué au domaine de l’étude de la matière en conditions extrêmes par des ondes de choc de très hautes pressions déclenchées par laser. La connaissance des équations d’état des matériaux  à très hautes pressions, plusieurs dizaines de mégabars, est essentielle pour la conception et la réalisation précises des cibles nécessaires pour réaliser les expériences de confinement inertiel. Aussi ces ondes de chocs permettent de recréer les conditions de la matière se retrouvant dans les étoiles doubles et les planètes géantes. Ces expériences d’équation d’état sont donc aussi fondamentales pour les domaines de l’astrophysique de laboratoire et de la planétologie.

Dimitri a aussi étudié les schémas alternatifs à la fusion par confinement inertiel : l’allumage rapide et l’allumage par choc. A ce propos, il a coordonné le programme COST «Développer la physique et la communauté scientifique pour la fusion inertielle» (2013-2017) et il coordonne aujourd’hui un projet européen “Eurofusion” sur l’étude de l’allumage par choc. 

Les talents de Dimitri Batani ont été incontestablement au cœur du collectif européen, formé autour de la physique des plasmas dans le dans le champ expérimental, création de pressions extrêmes, développement de diagnostics, étude de la fusion inertielle, développement des sources de rayons X et protons par laser. Le travail de Dimitri a également eu des conséquences dans l’émergence de programmes originaux qui se sont développés auprès des installations européennes.

La SFP et la SIF sont honorées de compter Dimitri Batani parmi les lauréats du prix Friedel Volterra.