Conférence hybride de Julie Grollier "Des spins pour les réseaux de neurones"

Le but du calcul neuromorphique est de réduire la consommation électrique de l'intelligence artificielle d'un facteur supérieur à 100 en s'inspirant de l'architecture du cerveau. Le défi est de créer de nouveaux nano-composants réalisant les fonctions synaptiques et neurales, et d’en assembler des centaines de millions en systèmes capables d'exécuter des algorithmes d'apprentissage automatique à l’état de l’art. De plus en plus de chercheurs étudient comment de tels réseaux neuronaux physiques pourraient être assemblés en tirant parti de leurs propriétés physiques, et comment ils pourraient apprendre à effectuer des tâches cognitives en utilisant directement des principes physiques, tels que la minimisation de l'énergie.

Quand :

Le mardi 11 octobre

Où :

RDV à 16h à l'Auditorium Pierre Lehmann au bâtiment 200 du laboratoire IJCLab du centre d'Orsay de l'Université Paris-Saclay .    

Conférence en hybride :

La conférence sera mixte présentiel/distanciel via Zoom, accessible en cliquant ici

Le mot de passe sera mis sur ce site le matin du 11 octobre                          

 

 

 

 Pour en savoir plus Cliquez ici

Partager cet article