La section Côte d'Azur de la Société Française de Physique et l'Université Nice Sophia Antipolis organisent le mardi 17 mars,18h00, une conférence grand public dans le cadre de "2015, année internationale de la lumière". Elle aura lieu à l'Université Nice Sophia Antipolis, Campus Valrose, Amphithéâtre de Biologie (Arrêt tramway : Valrose Université).

Entrée libre.

A l'occasion de cette conférence, nous aurons l'immense plaisir d'accueillir Christian Bracco, Maître de Conférences à l'Université Nice Sophia Antipolis, École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPE, ex IUFM). Christian Bracco est notamment co-auteur du cédérom "Histoire des idées sur la Lumière, de l’Antiquité au début du XXème siècle" pour lequel il a reçu le Prix Arnulf-Françon 2005 de la Société Française d’Optique.

Augustin Fresnel (1788-1827) : une courte vie lumineuse.

Résumé :

Ingénieur polytechnicien, Augustin Fresnel consacre sa vie à l’étude de la lumière, sous les auspices de François Arago. Fervent partisan d’une théorie ondulatoire de la lumière, au début du XIXe siècle, après un siècle entier dominé par la théorie newtonienne corpusculaire, Fresnel sera l’artisan de travaux majeurs. Théoricien et expérimentateur génial, c’est à lui que l’on doit l’explication du phénomène de diffraction (mémoire couronné par l’académie des sciences en 1818). Il mettra aussi en évidence le caractère transverse de la vibration lumineuse, se propageant dans un « éther lumineux » à la manière de vagues sur l’eau. Fresnel expliquera ainsi les couleurs des lames minces biréfringentes et la polarisation rotatoire. La transversalité de la lumière plongera les physiciens du XIXe siècle dans les affres d’un milieu aux propriétés antagoniques, à la fois infiniment ténu et rigide, pour propager la lumière à 300 000 km/s. Fresnel, à qui Arago demande une interprétation de son expérience dite « du prisme » montre qu’un milieu réfringent en mouvement doit entraîner « partiellement » l’éther, ce qui le conduit à écrire une formule qui ne sera expliquée qu’avec la relativité restreinte. Mais Fresnel est ingénieur au service des phares et marque aussi ce domaine : il réalise les lentilles dites « de Fresnel » pour en améliorer l’éclairage. Atteint de tuberculose, l’inlassable travailleur s’éteindra à l’âge de 39 ans. Nous présenterons ses travaux plus en détails pour cette année 2015 célébrant la lumière.


Cette conférence est destinée au grand public, aux esprits curieux !

 

Contacts :

Elisabeth.Lemaire[at]unice.fr

Wilfried.Blanc[at]unice.fr


Le Comité National Lumière & Société, en collaboration avec la Société...
Fruit de la collaboration entre la Société Française d'Optique et la Société...