L’hébergement pour une ou deux nuits (suivant leur éloignement) des participants retenus pour une communication (orale ou affiche) sera pris en charge par le colloque. Il y aura quelques possibilités de remboursement de voyage, mais les participants sont encouragés à s'adresser à leur laboratoire.

 

1 et 2 décembre 2016 à l'Institut Henri Poincaré (Paris)

 

 

Ces rencontres s'adressent aux jeunes scientifiques originaires de pays d'Afrique subsaharienne venus effectuer en France tout ou partie de leurs études supérieures en sciences mathématiques, physique fondamentale et appliquée. Elle sont en priorité destinées aux doctorants, qu'ils soient accueillis dans le cadre d'une thèse en cotutelle ou dans le cadre d'un doctorat français.

 

Le but de ces rencontres est de :

  • Permettre à ces jeunes scientifiques de préparer dans les meilleures conditions leur future carrière, de manière à favoriser l'émergence d'une nouvelle génération de scientifiques en Afrique.
  • Leur permettre de se présenter par l'intermédiaire d'une communication orale ou sous forme d'affiche et d'élargir les contacts qu'ils peuvent acquérir en France en les incitant à créer des réseaux thématiques larges.
  • Donner des informations sur les systèmes de recherche et d'enseignement supérieur en Afrique subsaharienne, sur les réseaux existants (AIMSSARIMAANSOLELAM….) et aussi sur les actions et programmes de formation et de coopérations scientifiques d'organismes tels que l'IRD, le CNRS, le CEA, l'INRIA, l'AUF, le CIMPA, l'ICTP, ...
  • Les mettre en contact avec les évolutions actuelles de la science et l'innovation grâce à deux ateliers, l'un portant sur la physique expérimentale dont le développement en Afrique est un enjeu majeur, à la fois du point de vue pédagogique et pour la création d'entreprises, l'autre sur mathématiques, informatique, santé. Y seront en particulier présentés des Fablabs.

L'ajout de ces deux ateliers, par rapport à l'édition 2014, correspond à une réelle attente, manifestée lors des tables rondes de l'édition 2014 des rencontres. Ils révèlent le besoin d'implication opérationnelle et sociétale de ces jeunes chercheurs.

 

Programme prévisionnel

  • Deux conférences plénières, données par :
    • Tony Ezome, Université des Sciences et Techniques de Masuku (USTM), Franceville, Gabon
    • Michele Maggiore, Université de Genève
  • Des séances de communications en sessions parallèles
  • Deux tables rondes et deux ateliers portant sur les sujets suivants :
    • Enseignement supérieur et organismes de recherche en Afrique subsaharienne
    • Coopération scientifique et technique
    • Physique expérimentale
    • Mathématiques, informatique, santé

 

Inscriptions

Les doctorants d'Afrique subsaharienne qui préparent actuellement un doctorat en physique, mathématiques ou informatique et sont actuellement en France, en Suisse ou en Belgique sont invités à présenter une communication. Les inscriptions et la soumission des dossiers s’effectuent en ligne, dès que possible, et avant le 17 novembre, en remplissant ce formulaire.

 

Plus d'informations sur l'événement :  http://sfp.univ-lille1.fr/rencontreAPSA

Site de l'Association pour la Promotion Scientifique de l'Afrique :  www.scienceafrique.fr

Le Comité National Lumière & Société, en collaboration avec la Société...
Le Conseil d'Administration du 24 mars 2017 a décidé d'opter pour la mise en...