Cérémonie

L'école de chimie Chimie - ParisTech (directrice Valérie Cabuil) a organisé le 22 avril 2014 une journée consacrée à la dynastie scientifique Friedel : Charles, Georges, Edmond et Jacques, sans oublier les Crussard père et fils (Louis et Charles), ni les frères Curie (Jacques et Pierre).

Cette journée, à laquelle la SFP s'est associée, s'inscrit également dans le contexte de l'année internationale de la cristallographie.

Parmis les conférenciers: Yves Bréchet, haut commissaire à l'énergie atomique et Alain Fuchs, président du CNRS. Comité d'organisation : Valérie Cabuil, Yves Bréchet, Philippe Vermaut, Romain Soubeyran

Contact : Olivier Hardouin Duparc

Histoire

Charles Friedel est très connu dans le monde de la chimie organique pour les réactions de Friedel et Crafts. Il passa une partie de son adolescence dans la maison de Buffon au Jardin des Plantes et sa première et sa dernière publication concernent la minéralogie (la première, en 1856, concernait les diamants). Conservateur de la collection de minéralogie de l’École des Mines de Paris (Mines ParisTech), il eut aussi à la Sorbonne un laboratoire qui devint ce qui est aujourd’hui l’Institut de Minéralogie et de Physique des Matériaux et de Cosmochimie à Jussieu. Très grand chimiste, il fonda un laboratoire qui devint l’École Nationale Supérieure de Chimie de Paris (Chimie ParisTech). Son fils Georges devint directeur de l’École des Mines de Saint- Étienne et contribua de manière fondamentale à la classification des mâcles en cristallographie et à la classification des « cristaux liquides » (appellation bien malgré lui). Edmond, fils de Georges travailla aussi sur ces « états mésomorphes » (appellation bien moins parlante que la précédente). Jacques, fils d’Edmond, se fit un grand nom aussi bien dans le domaine de la structure électronique des solides cristallins (et de leurs défauts naturels) que dans le domaine de la plasticité métallurgique. Nombreux sont ses « élèves » à le considérer comme le père de la physique des solides en France. Il créa le premier enseignement de ce type en France avec André Guinier, Pierre Aigrain et Raymond Castaing. Jacques Friedel est également considéré comme un des pères fondateurs des conférences internationales d’études des problèmes de fracture des matériaux (les "ICF").

Programme de la journée

Pour le programme se reporter à la page dédiée sur le site www.chimie-paritech.fr