Du 8 novembre au 8 janvier 2018 à l'Institut Henri Poincaré

L'Association pour la Promotion Scientifique de l'Afrique vise à soutenir et développer les équipes scientifiques établies sur toute l'Afrique et à rassembler et faire se connaitre dans ce but les chercheurs Africains travaillant en France. Elle organise lesRencontres des Jeunes Chercheurs Africains en France. Les deux premières Rencontres ont eu lieu les 20 et 21 novembre 2014 et les 1er et 2 décembre 2016 à l'Institut Henri Poincaré. Elle contribue aussi au financement de conférences scientifiques en Afrique; vingt-trois écoles ou conférences ont déjà été aidées à ce titre. Elle peut financer dans certains cas l'acquisition de matériel scientifique, ou attribuer un prêt d'honneur à des Africains venant en France avec bourse d'études ou de recherche.

L’Association pour la Promotion scientifique de l’Afrique (APSA) et l’Institut Henri Poincaré (IHP), soutenus par la Fondation Daniel Iagolnitzer, proposent une exposition exceptionnelle associant art africain et science.

Quinze oeuvres d’artistes contemporains, présentées pour la première fois en Europe, dressent un panorama des rapports entre arts et sciences en Afrique. Géométrie, symétries, topologie et algorithmes dans les masques, numération dans les arts divinatoires, cosmogonie et conception du temps : ces oeuvre nous invitent à réfléchir sur des concepts scientifiques en relations avec les cultures africaines.

Avec des oeuvres de :

Kapwani Kiwanga (marraine de l’exposition), Koffi Gahou, Boureima Ouédraogo, Ousmane Koula, Ghislain Fandohan, Louis Oke-Agbo, Henri Abraham Univers, Mamadou Cisse,
Pius Emorhokpor.


« Il est question d’agir sur les forces supérieures qui se manifestent par les courants cosmiques, de se les approprier en s’identifiant à elles par le geste, la parole et le chant, la danse, la sculp- ture et la musique. Technique intégrale, ai-je dit, parce que j’esprit s’y aide de la matière, l’idée de la forme, la pensée de l’expression : parce que les divers modes d’expression y concourrent au même objet. Mais cet art est art, avant tout, parce que technique du rythme » Léopold Sédar Senghor
Ces oeuvres sont vendues pendant l’exposition au profit des artistes et de l’APSA.

Le Comité National Lumière & Société, en collaboration avec la Société...
Le Conseil d'Administration du 24 mars 2017 a décidé d'opter pour la mise en...